AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La ville de Kyoto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tiasma
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 257
Age : 26
Localisation : france
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: La ville de Kyoto   Ven 29 Déc - 22:34

Visite guidée de la ville de Kyōto (京都)









Histoire :

Fondée
en 794 sous le nom d’Heian-kyo (capitale de la paix et de la
tranquillité), la ville fut copiée sur Changa, ville chinoise de la
dynastie Tang. Le site, bordé sur trois côtés par des montagnes et
traversé par une rivière qui s’écoule du nord au sud, fut considéré
comme idéal pour l’empereur Kanmu. Au fur et à mesure de
l’accroissement de la population, toutefois, l’hygiène devint un
problème, en particulier lors des crues de la Kamo. Une série de
rituels et de festivals naquirent, pour apaiser les esprits
responsables des fléaux et des catastrophes, élaborant ainsi un tissu
de coutumes et de cérémonies.

La culture de Kyoto devint un
amalgame d’influences diverses, dont les premières et les plus
importantes furent exercées par la cour impériale et la noblesse,
suivies des samouraïs, adepte du bouddhisme zen et de la cérémonie du
thé. Les marchands aussi marquèrent la cité de leur empreinte, en
particulier les tisserands de soie de Nishijin. La ville fut réduite en
cendres à plusieurs reprises par des tremblements de terre, des
incendies, et une décennie de luttes intestines, la guerre de l’Onin
(1467-1477). Au cours de l’ère Edo (1600-1868), Kyoto perdit
officieusement son statut de capitale, disgrâce officialisée en 1868,
au profit d’Edo (Tokyo) où le pouvoir gouvernemental fut transféré. Au
premier regard, la Kyoto moderne ressemble aux autres villes
japonaises, mais très vite ses trésors se révèlent au visiteur. La vie
y reste amplement liée aux rythmes de la nature : sa cuisine célèbre,
la kyo-ryori,s’adapte aux produits naturels disponibles, et ses jardins
exquis illustrent le passage des saisons.

Géographie :




Kyoto,
ceinturée par les monts Atagoyam, Hieizan et Tamba, est située dans la
région fertile du Kinki au milieu des plaines du centre de l’île
principale Honshu. Les rivières Kamo-gawa etet katsura-gawa, s’écoulent
respectivement à son est et à son ouest pour rejoindre la rivière
Kodo-gawa. Les préfectures d’Ōsaka et de Hyōgo sont à son ouest, les
préfectures de Shiga, Mie et Fukui à son est, et celle de Nara au sud.

Située
au centre de la portion ouest de l'île de Honshū, la ville est entourée
par des montagnes, qui rendent les nuits d'été particulièrement
étouffantes.

La ville a été dessinée selon un motif de grille en
accord avec la tradition de géomancie chinoise. Aujourd'hui, les
principaux quartiers d'affaires sont situés au sud et au centre de la
ville, tandis qu'au nord, une aire à l'atmosphère verdoyante est la
moins peuplée.

Kyōto est divisée en 11 quartiers/arrondissements
(区) : Fushimi-ku (伏見区), Higashiyama-ku (東山区), Kamigyō-ku (上京区), Kita-ku
(北区), Minami-ku(南区), Nakagyō-ku (中京区), Nishikyō-ku (西京区), Sakyō-ku
(左京区), Shimogyō-ku (下京区), Ukyō-ku (右京区) and Yamashina-ku
(山科区). .

Démographie :

En
2005, la population était estimée à 1 466 321 habitants et la ville
s'étendait sur 610,22 km². Soit une densité de 2403 habitants par km².
Il y a 638 490 foyers. Environ 10% de la population de la ville est
étudiante.

Les temples :




Kamowakeikazuchi-jinja

Bien
que ce lieu de pèlerinage shinto ait existé dès le VIIème siècle, la
plus grande partie de ce qui survit aujourd'hui date de la grande
restauration de 1628 qui avait pour objectif de redonner a ce lieu son
apparence de la période Heian. Les réparations seront entreprises au
XVIIème siècle (une fois), au XVIIIème siècle (trois fois) et au XIXème
siècle (trois fois). Le Honden et Gonden, qui seront classés Trésors
Nationaux, seront reconstruits en 1863. Ils sont identiques en taille
et en forme, trois travées de large et deux baies de profondeur ; ils
sont entourés de toute part de vérandas et ont un toit en débord sur le
devant (kohai) qui offre un lieu de culte à l'abri. En plus de ces
Trésors Nationaux, 34 autres bâtiments de l'ensemble sont des Biens
Culturels Importants. La zone concernée par la proposition
d'inscription sur la Liste du Patrimoine mondial comprend également le
mont Koyama situé derrière le lieu de culte et dont il est totalement
indissociable.




Kamomioya-jinja

Ce
lieu de pèlerinage a reçu sa forme actuelle dans le VIIIIème siècle. Il
sera reconstruit selon les stricts principes shintos environ tous les
20 ans entre 1036 et 1322. Il sera restaure de facon radicale en 1629
et retrouvera sa forme de la période Heian puis, au XVIIème siècle (une
fois), au XVIIIème siècle (trois fois) et au XIXème siècle des
réparations seront réalisées aux bâtiments principaux : le Higashi
Honden et le Nishi Honden (tous deux Trésors Nationaux). La
reconstruction de 1863 sera la dernière. Ces biens sont des exemples
typiques du style nagare tout comme ceux de Kamigamo. L'ensemble
comporte 31 Biens Culturels Importants dont 27 datent de la
reconstruction de 1629 et quatre de celle de 1863.




Kyo-o-gokoku-ji (To-ji)

Des
deux temples impériaux, celui situe a l'est sera construit en 796 et
deviendra un temple de la secte ésotérique bouddhiste Shingon en 823.
Les bâtiments principaux sont le minami-daimon (Porte sud), le kondo
(grande Salle), le kodo (salle de lecture), le jikido (réfectoire), le
kita daimon (porte nord) tous alignés sur un axe nord-sud. Le gojunoto
(pagode à cinq étages) est situé à l'est du chumon (Porte centrale
détruite en 1486) et le kanjoin (salle de cérémonie de Kanjo) à
l'ouest. Quatre bâtiments sont des Trésors Nationaux : le kondo, le
gojunoto, le daishido (ancienne résidence de Kobodaishi, fondateur du
temple Shingon) et le rengemon (Porte ouest.)



Kiyomizu-dera

Ce
temple privé construit en 780 deviendra temple impérial en 805. Il sera
reconstruit à neuf reprises à la suite d'incendies. A l'exception de
l'umatodome (étables du XVème siècle), du niomon (porte de la fin du
XVème siècle) et du shoro (beffroi de 1607), tous les bâtiments datent
des années 1630. Ils comprennent le saimon (porte ouest), le sanjunoto
(pagode à trois étages), le kyodo (salle Sutra), le tamurado (salle des
Fondateurs), le asakurado (salle), le hondo (grande salle) et l'amidado
(salle du Bouddha Amida) qui sont alignées d'ouest en est, puis le
todorokimon (porte centrale), le jishu-jinja (lieu de culte Shinto),
l'okumo-in (temple le plus au centre) et le shakado (salle du bouddha
Shaka) construits au XVème siècle dans une disposition qu'il a toujours
gardée. Depuis 1898, de nombreux projets de restauration seront menés à
bien.

Le hondo (Trésor National) est construit à flan de
montagne, de telle facon que sa façade et sa moitié antérieure repose
sur une structure de hauts piliers en bois relies entre eux par des
traverses. Le toit autoportant en croupe est en bardeaux d'écorce de
cyprès. Dix-huit des autres bâtiments de l'ensemble sont considérés
comme des Biens Culturels Importants.




Enryaku-ji

L'Enryaku-ji
sera fondé en 788 par Saicho qui introduit la secte bouddhiste Tendai
originaire de Chine au Japon. Depuis cette époque, ce lieu sera dès
lors le premier centre de formation du bouddhisme japonais. Le temple a
beaucoup souffert depuis sa construction, en particulier du feu. Le
bâtiment principal est le konponchudo (Trésor National) construit en
887 et reconstruit six fois entre cette date et 1640. Très grand, il
mesure 11 travées de large sur six travées de long. Il a un toit à
pignons. Sa forme et ses proportions générales évoquent le style Heian
mais la structure et les détails sont ceux de la période Edo. Sept
autres bâtiments de l'ensemble sont considérés comme des Biens
Culturels Importants.




J'éspére que ça vous a donner envie d'y aller^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La ville de Kyoto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kinshasa est AVANT DERNIERE ville la moins sûre
» Un justicier dans la ville, le remake
» Avis , ville de Mathieu: restauration peinture d'art (...?)
» [REQUETE] Soft pour recherche les contact par code postal, ville...
» [MAW 2.5/2.51] Probleme Ajout ville meteo sous TF3D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Japon : Pays du soleil levant :: Visite guidée-
Sauter vers: